Accueil / A la Une / Tchad: désarmement pour tous les civils, la réponse aux violences communautaires

Tchad: désarmement pour tous les civils, la réponse aux violences communautaires

Partagez ceci :

En proie aux violences inter-communautaires, l’état d’urgence a été décrété dans deux provinces du Tchad: Sila et Ouaddaï. Cette décision couvre les trois mois à venir, et ceci à la suite des affrontements entre les deux communautés au cours de ce mois d’août. Les conflits seraient d’après RFI, très fréquents entre cultivateurs sédentaires et éleveurs nomades dans cette zone de transhumance.

Pour cette fois, c’est la découverte des corps de deux jeunes éleveurs qui a mis le feu aux poudres.

Résultat: en moins de dix jours, plus de 50 civils ont été tués. Une crise qui a conduit le président Déby à se rendre à Goz-Beida, la capitale de la province du Sila, le dimanche dernier.

Sur place, le président Tchadien déclarer l’interdiction de circulation à tous les taxis moto dans la zone ainsi que le désarmement de tous les civils, car, selon lui, c’est la présence d’armes qui rend ces conflits communautaires particulièrement meurtriers.

Par la suite, Idriss Déby a promis déployer l’armée pour calmer la situation. « En cas d’affrontement entre communautés et après trois tirs des sommations, il faut abattre ceux qui n’obtempèrent pas », a-t-il déclaré.

Il faut souligner, comme rapporté par notre source, que les chefs des communautés respectives ont été suspendus en attendant le retour au calme.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »