Home / A la Une / Ambazonie: le gouvernement aurait commis plus d’atrocités, Ayuk Tabe fustige

Ambazonie: le gouvernement aurait commis plus d’atrocités, Ayuk Tabe fustige

Partagez ceci :

La crise Ambazonienne au Cameroun a fait un nombre conséquent de victimes tant dans les rangs de la population, des séparatistes et des forces de l’ordre. Si les séparatistes sont accusés d’exactions, il n’en est pas moins pour les forces de l’ordre.

Dans une interview accordée à Jeune Afrique que cite cameroonvoice, le président ambazonien, Julius Ayuk Tabe, a clairement souligné les actions de ces derniers en zone anglophone.

Selon les propos de celui-ci, le président Biya avec son régiment ont, une lourde responsabilité que ce soit dans le rang des déplacés que des victimes et répondront tôt ou tard de leurs actes.

« (…) ce sont les militaires camerounais qui se rendent coupables d’actes de barbarie en Ambazonie.
Environ 20000 personnes ont été tuées, plusieurs dizaines de villages incendiés, plus de 120000 personnes cherchent refuge au Nigeria et ailleurs… Paul Biya et son armée auront un jour à répondre de leurs crimes »
, a martelé celui qui, en août dernier a été condamné à perpétuité.

Les “amba boys” sont et resteront pour l’homme politique, des braves combattants pour l’indépendance de la zone anglophone. « Quiconque estime aujourd’hui encore que l’Ambazonie est une chimère vit dans un autre monde. Les résolutions 1514 et 1608 de l’ONU, l’histoire et le droit international fondent notre détermination à lutter contre l’annexion de notre patrie. Certains nous qualifient de terroristes, d’autres de sécessionnistes. Pour d’autres encore, nous ne sommes que des rats et des chiens. Qu’importe, nos combattants, les Amba Boys, sont nos héros ».


Il faut souligner que les attentes en ce qui concerne la crise en zone anglophone sont loin d’être satisfaites. Le grand dialogue national initié par le président Paul Biya n’a pas encore donné de vrais solutions à la crise qui sévit en zone anglophone depuis des lustres.

Traduction »