Togo: comment différencier un zémidjan d’un braqueur

Bientôt les conducteurs de taxis-motos vont porter une tenue qui permettra aux populations de mieux les identifier. C’est l’annonce que le ministre en charge de la sécurité du Togo a faite mercredi. Les discussions sont en cours pour atteindre cet objectif.

Le Général Yark Damehame était l’invité de l’émission ‘’On fait dla télé’’ sur la Télévision Togolaise TVT).

Parmi les sujets phares abordés, la question des braquages. La recrudescence de ce phénomène inquiète les populations.

Dans son analyse de la situation, le ministère en charge de la sécurité a relevé les causes notamment les délinquants récidivistes, l’imprudence de certains opérateurs économiques, les trahisons internes et l’impact des taxis moto.

Sur ce dernier aspect, des commerçants du grand marché de Lomé ayant été victime de plusieurs braquages, les autorités ont décidé il y a plusieurs mois d’interdir la circulation de motos au sein dudit marché.

Au-delà, le ministre estime que l’absence d’indice pour reconnaitre qui est réellement conducteur de taxi-moto et qui ne l’est pas expose également les populations à des individus véreux.

Pour mettre ainsi de l’ordre dans le secteur, le Général Yark annonce que des échanges sont en cours avec les différents responsables d’organisations de conducteurs de taxi-moto pour arriver à un port obligatoire d’une tenue.

S’il n’a pas donné de délai pour l’entrée en vigueur de cette mesure, le ministre estime que ce serait un pas en avant dans la lutte contre le braquage et d’autres situations liées aux taxis-motos.

En attendant, il appelle à la collaboration de la population dans la lutte contre les fléaux qui minent la société.

Photo à la Une: image d’illustration

One thought on “Togo: comment différencier un zémidjan d’un braqueur

  1. Le port de tenu n’est pas une solution à partir du moment où un voleur peut aussi se faire enregistré comme un zemidjanman et profiter commettre des forfaits.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *