Accueil / A la Une / Togo : « Faure Gnassingbé malmène son opposition »

Togo : « Faure Gnassingbé malmène son opposition »

Partagez ceci :

Interrogée par RFI par rapport à l’offre de médiation du président Faure Gnassingbé à la junte malienne pour renouer les relations avec la Cédéao et la communauté internationale, Brigitte Adjamagbo Johson, une figure de l’opposition togolaise, dépeint en noire, la gouvernance du président du pays.

Pour la secrétaire générale de la CDPA et coordinatrice de la Dynamique Mgr Kpodzro, « cette proposition de médiation est une façon, pour les autorités de Lomé, de redorer leur blason à l’étranger ».

« Nous avons des doutes sur les intentions réelles. Monsieur Faure Gnassingbé se propose comme médiateur alors qu’il n’incarne pas les valeurs qui sous-tendent le combat du peuple malien, que même chez lui, il n’arrive pas à faire preuve d’ouverture. Il malmène son opposition. Il est fermé à toute discussion », tient-elle à souligner, au micro de RFI.

« Les peuples africains ne sont pas dupes »

À la question de savoir quelles sont les intentions qu’elle prête à cette démarche, Kafui Adjamagbo Johnson ajoute:

« Peut-être saisir cette opportunité de la crise malienne pour acquérir une certaine légitimité à l’extérieur, se positionner tout en sachant qu’à l’intérieur, il n’a pas cette légitimité, qu’il n’a pas l’adhésion de son peuple. Surfer sur ce vent de panafricanisme en relation avec le conflit malien et se positionner. Mais je crois que c’est peine perdue. Les peuples africains ne sont pas dupes. Chacun observe ce que fait chacun ».




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Traduction »