Home / A la Une / Togo : « je ne veux pas avoir honte l’année prochaine… », Faure Gnassingbé

Togo : « je ne veux pas avoir honte l’année prochaine… », Faure Gnassingbé

Partagez ceci :

L’actuel chef d’Etat togolais, se présentera-t-il à sa propre succession aux présidentielles de 2020 ? La réponse claire et nette à cette question est attendue par l’opinion publique ; pourtant l’intéressé se plait à faire durer le suspense.

Préalablement à la sortie de la Cour Constitutionnelle pour fixer les dates de la tenue du scrutin présidentiel, Faure Gnassingbé déclarait lors de son intervention dans le cadre du lancement du rapport pays Doing Business 2020 : « … c’est vrai que quand on parle d’élections présidentielles en Afrique, il y a toujours une période d’incertitude. Des gens sont attentistes. Mais pour nous, j’espère, nos élections auront lieu tôt pour que durant le reste de l’année, nous puissions nous consacrer à ce que nous voulons le plus : la croissance inclusive, le développement et la prospérité pour notre pays. C’est possible ».

Les propos du président togolais, cachent-ils une probable déclaration de candidature pour la présidentielle de 2020 ? L’on ne saurait le dire. Toujours est-il que Faure Gnassingbé semble être pressé que les élections aient vite lieu pour poursuivre ses projets de développement du pays à travers les réformes.

« Les mauvaises langues diront que c’est par hasard… Comme je le disais en Mina, je ne veux pas avoir honte l’année prochaine… Il faut que nous maintenions le rythme des réformes même si les périodes de campagnes électorales sont toujours des moments d’incertitude », a-t-il indiqué.

Traduction »