Accueil / A la Une / Togo : l’armée et la population bientôt dans un cadre de dialogue

Togo : l’armée et la population bientôt dans un cadre de dialogue

Partagez ceci :

Au nom de la paix et du vivre-ensemble dans le pays, le ministre togolais de la Sécurité et de la Protection civile compte poser les bases pour une meilleure collaboration entre les forces de défense et de sécurité (FDS) et les populations. Cette démarche vise également à corriger la crise de confiance entre ces deux parties.

Dans un contexte où les pays voisins du Togo sont confrontés à l’insécurité et à la montée de l’extrémisme, les autorités togolaises souhaitent un rapprochement entre l’armée et la population afin de prévenir d’éventuels conflits et d’assurer la protection de la population à travers une étroite collaboration.

Dans le cadre du projet de renforcement des capacités nationales et communautaires de prévention des conflits et des violences et la protection des droits de l’Homme au Togo, Général Damehame Yark s’est particulièrement penché sur le sujet. L’un des objectifs de ce projet initié par le ministère de la Sécurité et de la Protection civile et soutenu par le PNUD concerne le dialogue civilo-militaire pour la prévention et la résolution des conflits au Togo.

Lors d’un atelier de formation organisé les 22 et 23 octobre derniers à Sokodé, les forces de défense et de sécurité, des représentants des organisations de la société civile, des confessions religieuses, de la chefferie traditionnelle et des maires des différentes communes de la région Centrale ont discuté de thèmes importants tels que le rôle et le fonctionnement des forces de défense et de sécurité, l’importance du dialogue civilo-militaire, la lutte contre l’extrémisme violent et la prévention des conflits.

En conclusion, le ministre Yark a indiqué que la relation entre la société civile et les forces de sécurité est essentielle pour la sécurité humaine.

Traduction »