Togo : plus de 10.000 munitions brûlées au nom de la paix

Partagez ceci :

Décrétée par les Nations Unies depuis 1981 « Journée internationale de la paix », la date du 21 septembre est commémorée chaque année. La CNLPAL (Commission Nationale de Lutte contre la Prolifération des Armes Légères et de petit calibre) en collaboration avec l’UNREC (Centre régional pour la paix et le désarmement en Afrique) a marqué cette journée de façon particulière.

Les représentants de ces deux institutions ont assisté à la destruction ce samedi de munitions, d’armes obsolètes et celles issues des saisies près des réseaux criminels ou encore d’individus qui ne sont pas autorisés à les avoir. Plus de 2000 armes saisies et plus de 10.000 munitions qui ont été mises à feu ce jour. Cette opération s’est déroulée au champ de tirs à Agoè Nyivé.

« Au Togo, nous savons tous ce que coûte la paix. En décidant de procéder à l’incinération de ces armes, nous réaffirmons notre engagement à œuvrer pour la préservation de la paix », a déclaré le ministre togolais de la Sécurité Gal Yark Damehame au début de la cérémonie.

Pour sa part, le Coordonnateur du système des Nations Unies au Togo, Damien Mama, a indiqué que « cette journée marque l’illustration de la volonté du gouvernement du Togo, à faire de la paix un élément déclencheur du développement ». Il salue par ailleurs cet « acte concret de paix, de sécurité et de stabilité » indispensable pour le développement harmonieux des pays.