Accueil / Les violations des droits de l’homme en Centrafrique inquiètent l’ONU

Les violations des droits de l’homme en Centrafrique inquiètent l’ONU

Partagez ceci :

Plus de 350 cas de violation des droits humains ont été recensés par la Division des droits de l’Homme de la Mission des Nations Unies en RCA (MINUSCA) au cours des trois derniers mois de 2021.

Il s’agit pour la plupart d’abus sur des droits de l’Homme et d’infractions au droit humanitaire international. L’Organisation des Nations Unies ne cache pas son inquiétude vis-à-vis de cette situation.

« Les opérations militaires menées contre les groupes armés d’opposition par les forces de sécurité du gouvernement, soutenues par divers éléments armés et des entrepreneurs privés étrangers », faisant référence au groupe paramilitaire russe Wagner, « auraient également donné lieu à de graves violations », a déclaré devant le Conseil des droits de l’Homme de l’ONU, ce mercredi 30 mars, la Haute-Commissaire aux droits de l’Homme de l’ONU, Michelle Bachelet.

Selon l’ONU, ces exactions ont eu pour conséquence le déplacement de plus de 1,4 million de personnes se sont retrouvées dans l’obligation de fuir leur domicile. Par ailleurs, 3,1 millions de personnes (soit 63% de la population) ont besoin de protection et d’assistance humanitaire.