Home / A la Une / Traité de libre échange: Buhari refuse de prendre part au sommet de l’UA

Traité de libre échange: Buhari refuse de prendre part au sommet de l’UA

Partagez ceci :

Kigali, la capitale rwandaise accueille à  partir de ce mercredi le sommet extraordinaire de l’Union Africaine sur le traité de la zone de libre-échange. Le président du Nigéria, Muhammadu Buhari qui était annoncé à ce rendez-vous, a finalement annulé sa participation aux travaux.

Face à la pression toujours grandissante des plus grandes organisations syndicales de son pays, Muhammadu Buhari a dû se résoudre à ne pas y prendre part. Le Nigéria a sa grande voix à faire valoir dans les discussions sur l’avenir économique et cette absence raisonne beaucoup comme un camouflet pour les organisateurs.

En marge de cette rencontre de l’UA, le « Labour Congress  » par exemple, s’est clairement opposé à l’ouverture du marché nigérian au reste du continent. « Nous sommes choqués par le manque de consultation dans ce processus », a déclaré au cours de la semaine, Ayuba Wabba le secrétaire général du NLC.

Sur le continent, la décision du président du Nigeria ne surprend pas. « Au niveau sous régional déjà, le Nigéria a refusé de signer les accords de partenariat économique qui sont des accords de libre échange, avec l’UE. Et donc, le Nigeria se dit, si je signe ces accords, je serai la principale cible des exportateurs africains. Et comme j’ai l’ambition de construire une base industrielle moi-même. Par conséquent, je suis obligé de faire très attention », a expliqué, l’altermondialiste et économiste Sénégalais, Demba Moussa Dembelé.

Selon certains observateurs, le retrait du Nigéria n’est pas un bon signe pour l’avenir de cet accord. Malgré les 54 pays que cet accord pourrait regrouper en cas d’entente, il serait compliqué d’imaginer une absence du Nigéria avec ses 190 millions d’habitants et son titre de premier producteur de pétrole en Afrique. Peut-être qu’il va falloir mieux consulter pour tendre vers des points convergents.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »