Accueil / A la Une / Tunisie: l’animateur télé « Sami El Wafi » libéré jeudi

Tunisie: l’animateur télé « Sami El Wafi » libéré jeudi

Partagez ceci :

Dans des pays maghrébins, la liberté d’expression n’est pas un vain mot certes, mais les journalistes ne peuvent pas dire ce qu’ils souhaitent, au risque de s’exposer aux risques d’emprisonnement. C’est le cas en Tunisie, où des animateurs télé et autres journalistes devraient faire attention à ce qu’ils disent ou à ce qu’ils diffusent comme infos.

En d’autres termes, il faudrait qu’ils vérifient les infos qu’ils diffusent sur antenne (Chaines TV ou radios) ou dans la presse écrite (Journaux et autres sites web), d’autant plus que les infos diffusés ou rédigés vont au large public, qui s’intéresse à tous ce qui a trait à sa vie au quotidien, que ce soit sur le plan économique, sociale ou autre.

Bref, l’un d’eux, qui a pour nom Sami El-Wafi a été accusé pour d’autres trucs. Des griefs retenus contre lui seraient liés à des affaires de blanchiment d’argent, falsifications, d’émission de chèques sans provision ainsi que de l’escroquerie. Il serait emprisonné pour ces griefs retenus contre lui.

Après quelques mois d’emprisonnement, l’animateur de télévision aura retrouvé sa liberté jeudi passé (04 Octobre). Immédiatement, il aurait publié sur sa page facebook un post où il aurait exprimé sa première réaction après plusieurs mois où il était en prison. D’emblée, il aura déclaré que son emprisonnement est une grande injustice, et se serait considéré comme étant victime de cet état de fait.

Il aurait déclaré que sa liberté était chère, tout en remerciant tous ceux qui lui ont adressé des messages de solidarité et de félicitation, juste après avoir retrouvé sa liberté.  Tout comme il aurait déclaré que sa pensée ira particulièrement à ceux parmi ses amis dont il dirait qu’ils ont été dès les premières heures au rendez-vous. Il aurait affirmé que d’autres l’ont déçu, de par le fait qu’ils auraient tout bonnement renié l’amitié qui les liait à lui, avant son emprisonnement.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »