Tunisie: les aspirants à la présidence se signalent

Partagez ceci :

Pas de temps à perdre. La succession de Beji Caïd Essebsi est (déjà) ouverte. La Tunisie devrait organiser un scrutin anticipé le 15 septembre prochain, lequel permettra d’élire le successeur de l’ancien chef de l’Etat qui s’est éteint le 25 juillet dernier. Et les prétendants à la magistrature suprême se bousculent au siège de l’Instance indépendante chargée des élections (ISIE) à Tunis.

Au moins neuf candidatures ont été déposées, vendredi 2 août à Tunis, renseigne France 24.

Initialement prévue en novembre, l’élection a été avancée à la suite de la mort le 25 juillet, à 92 ans, du premier président élu démocratiquement au suffrage universel dans ce pays pionnier du Printemps arabe.

Les candidats ont jusqu’au 9 août pour déposer leur dossier. Le 31 août, l’ISIE annoncera la liste définitive de ceux qu’elle a retenus. La campagne se déroulera du 2 au 13 septembre.

Les résultats préliminaires seront annoncés le 17 septembre, selon le calendrier électoral dévoilé à la presse par Nabil Baffoun, président de cette instance.

Quant à la la date du second tour de la présidentielle, elle n’a pas été décidée. Mais il devrait se tenir avant le 3 novembre, selon Nabil Baffoun.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *