Accueil / A la Une / Tunisie: vers un bras de fer entre le Parlement suspendu et le président Kais Saied
Kaïs Saïed

Tunisie: vers un bras de fer entre le Parlement suspendu et le président Kais Saied

Partagez ceci :

La journée du mercredi 29 mars 2022 risque d’être tendue sur le plan politique en Tunisie. Alors qu’il a été suspendu en juillet 2021 par le président Kais Saied qui s’est alors arrogé les pleins pouvoirs, le parlement annonce une plénière pour demain.

La tenue de cette séance a été décidée par le Bureau de l’Assemblée des représentants du peuple, une instance qui regroupe la présidence du Parlement et des représentants des partis y siégeant.

Ce bureau « a décidé la tenue d’une séance plénière générale mercredi pour examiner l’annulation des mesures exceptionnelles et une autre samedi consacrée à la situation financière et socio-économique dangereuse« , selon un communiqué du Parlement cité par l’AFP.

Ce dernier, présidé par le chef du parti d’inspiration islamiste Ennahdha Rached Ghannouchi, ne précise pas si cette plénière aura lieu dans son siège, fermé depuis le coup de force du président, ou en ligne.

Après des mois de blocage politique, M. Saied, élu fin 2019, s’est arrogé les pleins pouvoirs le 25 juillet en limogeant le Premier ministre et en suspendant le Parlement. Le 22 septembre, il a formalisé son coup de force avec une série de « mesures exceptionnelles » qui lui permettent de gouverner par décret.

La séance plénière annoncée risque d’exacerber la crise politique dans le berceau du Printemps arabe au moment où le pays fait aussi face à une grave crise socio-économique. Avant même l’annonce de cette séance, M. Saied avait laissé entendre qu’il la ferait interdire, affirmant sur le ton de l’ironie aux députés qu’ils pouvaient se réunir « dans une navette spatiale ».




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Traduction »