Accueil / A la Une / Tunisie : la France soutient-elle Kaïs Saïed, malgré son coup de force constitutionnel ?

Tunisie : la France soutient-elle Kaïs Saïed, malgré son coup de force constitutionnel ?

Partagez ceci :

La position de l’Elysée reste-t-elle inchangée. La France apporte son soutien indéfectible vis à vis de son homologue tunisien, malgré son coup de force constitutionnel. Le président français Emmanuel Macron s’est entretenu au téléphone avec Kaïs Saïed, qui a pris les pleins pouvoirs depuis deux semaines. Et ce, pour deux semaines encore.

« La France se tient aux côtés de la Tunisie et du peuple tunisien dans ce mouvement clé pour sa souveraineté et la liberté ». Tels sont les mots contenus dans un communiqué publié par l’Élysée.

Des termes prudents et mesurés, mais qui n’affichent aucune défiance envers Kaïs Saïed.

Alors que la diplomatie française avait appelé fin juillet à la nomination rapide d’un nouveau Premier ministre après le coup de force du président tunisien, pas de trace cette fois d’une quelconque injonction de la part de Paris.

Selon l’Élysée, le chef d’État tunisien se serait engagé à faire connaître rapidement sa feuille de route pour la période à venir et à donner toute sa place à la légitimité populaire, c’est-à-dire, les choix opérés par les Tunisiens dans les urnes.

Selon Mondher Ounissi, membre du bureau exécutif d’Ennahdha, Emmanuel Macron adopte une position équivoque :

La France n’a pas donné un avis clair. C’est le flou qui fait peur. On pense que la France doit être avec la légalité et l’intérêt du peuple tunisien. Les Américains sont plus clairs. Ils ont demandé au président tunisien de respecter les institutions et le retour du parlement après la fin du mois de gel.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »