Accueil / A la Une / Urgent : le Mali rappelle ses ambassadeurs et ferme ses frontières

Urgent : le Mali rappelle ses ambassadeurs et ferme ses frontières

Partagez ceci :

Du berger à la bergère…En réaction à sa mise sous embargo par les dirigeants ouest-africains réunis dimanche à Accra, les autorités de la transition malienne annoncent à leur tour des mesures drastiques.

Dans un communiqué rendu public ce lundi 10 janvier 2022, Bamako annonce le rappel de ses ambassadeurs en Afrique de l’ouest et la fermeture de ses frontières terrestres et aériennes avec ses voisins de la CEDEAO.

« Le gouvernement du Mali condamne énergiquement ces sanctions illégales et illégitimes » et rappelle ses ambassadeurs dans les pays de la CEDEAO, indique un communiqué lu à la télévision nationale par le porte-parole du gouvernement, en uniforme, le colonel Abdoulaye Maïga.

« Le gouvernement du Mali regrette que des organisations sous-régionales ouest-africaines se fassent instrumentaliser par des puissances extra-régionales aux desseins inavoués », a-t-il ajouté, sans les nommer.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »