Home / A la Une / Le Mali suspendu par la Cedeao, mais ‘sans sanctions économiques’

Le Mali suspendu par la Cedeao, mais ‘sans sanctions économiques’

Partagez ceci :

Réunis à Accra, dimanche 30 mai, à la suite du nouveau coup de force des militaires maliens, les pays membres de la Cédéao ont décidé de suspendre le Mali. Mais il n’y aura pas de sanctions économiques.

« Après de longues discussions, les chefs d’État et de gouvernement ont décidé de suspendre le Mali des institutions de la Communauté des États d’Afrique de l’Ouest (Cédéao) », ont précisé dans un communiqué les dix chefs d’État présents lors du sommet de la Cédéao à Accra, ce 30 mai 2021.

Le Mali ne pourra plus, jusqu’à nouvel ordre, assister aux sessions des chefs d’État, aux Conseils des ministres ou encore aux sessions du Parlement de l’institution sous-régionale.

Mais aucune sanction économique n’a été prise et le colonel Assimi Goïta reste à son poste.

Il s’agit donc d’une semi-victoire sur le plan sous-régional.

IL faudra à ce dernier beaucoup d’habileté pour nommer un Premier ministre civil accepté par tous.

Un dispositif de monitoring de toute la transition sera mis en place par la Cédéao, et le Mali a jusqu’au 27 février 2022 pour organiser les élections législatives et présidentielle.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »