Accueil / A la Une / Vaccins anti-Covid : quand la position de Donald Trump choque ses partisans
FILE PHOTO: U.S President Donald Trump returns to the White House after news media declared Democratic U.S. presidential nominee Joe Biden to be the winner of the 2020 U.S. presidential election, in Washington, U.S., November 7, 2020. REUTERS/Carlos Barria/File Photo

Vaccins anti-Covid : quand la position de Donald Trump choque ses partisans

Partagez ceci :

« Les vaccins, c’est l’une des plus grandes réalisations de l’humanité ». Chantre des vaccins contre la Covid-19, l’ex-président américain sème le trouble dans l’esprit de ses partisans, eux-mêmes largement hostiles au vaccin. D’autant plus que Donald Trump est plutôt habitué à combattre les mesures sanitaires.

Alex Jones, la grande figure du conspirationnisme américain est dans une colère noire contre Donald Trump, renseigne RFI.

 « Les gens doivent savoir qu’il est pathétique ! Il ne sait pas ce qu’il fait ! », peste ce dernier.

Si ce dernier a toujours soutenu Donald Trump, cette fois, l’ancien président est allé trop loin, selon lui, car il a appelé les Américains à se faire vacciner contre le Covid-19. 

Il faut dire que les premiers vaccins anti-Covid ont été trouvés sous son mandat.

Alors, même s’il a longtemps lui-même défendu des thèses anti-vaccins, Donald Trump tient avant tout à vanter son bilan présidentiel : « J’ai trouvé trois vaccins ! Et tous fonctionnent très bien ! ».

Fin décembre, ces propos ont consterné tellement de fans de Trump que Candace Owens, son intervieweuse, avait dû diffuser une vidéo sur les réseaux sociaux pour défendre, à sa façon, l’ex-président : « Vous oubliez souvent à quel point Trump est âgé. Il vient de la génération d’avant internet, d’avant la télé, qui ne sait pas faire des recherches indépendantes. » 

Et dimanche 9 janvier sur la chaîne antivax OAN, pourtant dédiée à sa gloire, Donald Trump a dû, une nouvelle fois, s’expliquer sur ses positions pro-vaccin. « Je suis vacciné et j’ai fait le rappel, a-t-il dit. Beaucoup de politiciens sont vaccinés aussi, mais ils n’ont pas le courage de l’avouer. »

Une pique à peine voilée à son rival potentiel pour 2024, le gouverneur de Floride Ron DeSantis qui, lui, tient au secret son schéma vaccinal pour ne pas froisser ses électeurs.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »