Accueil / Non classé / Afrique : le Nigeria perd sa place de premier producteur de pétrole

Afrique : le Nigeria perd sa place de premier producteur de pétrole

Partagez ceci :

C’est officiel ! Le Nigeria n’est plus le premier pays producteur de pétrole d’Afrique. Après avoir dominé le classement durant plusieurs années, le pays le plus peuplé du continent, vient ainsi d’être détrôné par l’Angola. Entre autres causes liées à cette rétrogradation : infrastructures défaillantes, corruption et vol de pétrole.

La production pétrolière du Nigeria n’a cessé de baisser depuis 2020, et elle atteint désormais son plus bas depuis plus de 30 ans, renseigne RFI.

Au mois d’août, souligne notre source, « la production pétrolière nationale s’élevait à seulement 972 000 barils par jour, soit 112 000 de moins qu’au mois de juillet ». 

L’une des principales causes est que les autorités peinent à faire face au vol de pétrole le long des pipelines, un phénomène qui semble de plus en plus hors de contrôle.

Entre 400 000 et 700 000 barils de brut seraient détournés et certaines compagnies pétrolières affirment que jusqu’à 80% de leur production est volée.

Cela se traduit par un manque à gagner de plusieurs milliards de dollars pour le gouvernement nigérian, dont les revenus pétroliers sont également en chute libre. 

En juillet, indique notre source, la compagnie nationale pétrolière NNPC n’a pas communiqué de revenus, alors que les exportations pétrolières s’élevaient à un peu plus de 5 millions de dollars au mois de mai, contre quasiment 76 millions de dollars cinq mois plus tôt.

La chute de la production pétrolière du Nigeria se double aussi de dépenses pharamineuses pour maintenir d’importantes subventions sur l’essence, qui tirent un peu plus la croissance vers le bas. 




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Traduction »