Home / A la Une / Bénin: flou autour d’un courrier adressé à Emmanuel Macron

Bénin: flou autour d’un courrier adressé à Emmanuel Macron

Partagez ceci :

Le « supposé » courrier de l’Union Sociale Libérale (USL) et Forces Cauris pour un Bénin Émergent (FCBE) à l’endroit du président Français Emmanuel Macron, qui fait le tour des réseaux sociaux et de la presse, vient d’être démenti par les premiers responsables de l’Union.  Ledit courrier appelait le président français à s’impliquer d’une manière ou d’une autre dans la gestion de la crise préélectorale au Bénin. L’Union Sociale Libérale dément formellement cette correspondance à travers un communiqué rendu public ce lundi 08 avril 2019.

A en croire les premiers responsables de cette organisation, le parti Union Sociale Libérale (USL) n’est ni de près ni de loin mêlé à la supposée correspondance adressée à Emmanuel Macron.

« L’Union Sociale Libérale n’est ni auteur, co-auteure encore moins inspiratrice d’une telle démarche », ont-ils précisé.

Selon eux, la situation socio-politique du pays a malheureusement conduit certaines personnes à accorder une importance à cette lettre « d’origine douteuse ».

« Le contexte politique que notre pays traverse et l’attente vive de solutions positives pouvant éviter des troubles sociaux ont pu conduire même les plus avertis à croire en la véracité d’une telle correspondance », ont-ils ajouté.

Même s’ils ne se reconnaissent pas dans la correspondance, ils profitent de la démentie pour attirer une fois encore l’attention de la Communauté Internationale sur la crise politique que traverse le Bénin.

« Les élections législatives envisagées sans la participation des partis de l’opposition alors que ceux-ci en remplissent amplement les conditions sont un facteur de division de la société et un germe de crises plus profondes qui pointent à l’horizon », soulève le communiqué.

Pour information, à l’heure où l’opposition craint des élections bâclées, le directeur de la cellule de la sécurité de la gestion du patrimoine électoral de la Commission électorale nationale autonome, Rufin Godjo, a annoncé dans le journal parlé de 13 heures de l’Ortb que la Commission électorale nationale autonome (CENA) a procédé ce lundi 8 avril 2019 à la réception des premiers matériels électoraux dans le cadre des élections législatives du 28 avril prochain.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »