Accueil / A la Une / Bénin : le clergé s’inquiète des arrestations et du climat de peur

Bénin : le clergé s’inquiète des arrestations et du climat de peur

Partagez ceci :

Le clergé béninois s’inquiète des nombreuses arrestations et du climat de peur qui règne au Bénin. La conférence épiscopale du Bénin s’exprime au terme d’une session ordinaire tenue du18 au 20 mai 2021, mais surtout à la veille de l’investiture de Patrice Talon, réélu le 15 avril dernier avec près de 87% des voix.

Les évêques se disent inquiets et très préoccupés par « les clivages de plus en plus prononcés au sein de la classe politique béninoise, préoccupés aussi les multiples arrestations, le climat de méfiance et de peur qui règne au cœur des populations ».

Il y a une fracture sociale évidente, résume le clergé. Pour la dernière élection présidentielle, l’Eglise avait  demandé  sans succès, la suppression du parrainage pour garantir un scrutin crédible et apaisé.

Le communiqué ne dit rien sur la réélection de Patrice Talon, ni sur le taux de participation, mais les multiples arrestations dénoncées concernent les opposants et les personnes interpelées avant et après le scrutin. La justice les poursuit, les uns pour association de malfaiteurs, les autres pour blanchiment et financement du terrorisme.

L’Eglise catholique préconise le dialogue, la tolérance et la réconciliation, trois choses qui permettront de restaurer le « vivre ensemble ».

Côté pouvoir, il n’y pas eu de réaction officielle, mais il est prévu un discours  d’investiture de Patrice Talon à Porto Novo après sa prestation de serment. On découvrira s’il parle uniquement de programme de développement ou s’il ajoute quelques annonces politiques.

Avec RFI

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »