Home / Country / West Africa / Benin / Bénin: Parfaite Daagbo, le dieu de Banamé plus déterminée qu’avant ?

Bénin: Parfaite Daagbo, le dieu de Banamé plus déterminée qu’avant ?

Partagez ceci :

Apparemment, les ennuis judiciaires de ces derniers jours n’ont guère ébranlé Parfaite, dieu autoproclamé de Banamé (Bénin). C’est sous un tonnerre d’applaudissements qu’elle a donné sa lecture de la situation à l’occasion du pèlerinage marial de 2019 organisé dans le cadre des festivités de l’Assomption.

Selon Benin web tv, en s’adressant à ses fidèles au cours du pèlerinage marial organisé par la mission de Banamè, Parfaite est revenue sur les derniers événements qui l’ont mis en conflit avec la justice notamment la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (Criet). Dans la vidéo publiée sur la page Facebook de la mission de Banamè le 18 septembre 2019, Parfaite semble minimiser ces ennuis judiciaires et montrer qu’elle n’a pas peur.

La même source renseigne que cette histoire de comptes bloqués et de Criet ne l’ont nullement ébranlé. Mieux, elle dit ne pas être étonnée par cette situation car elle avait déjà prévu tout cela.

« Quand il y a eu l’histoire de la Criet et de comptes bloqués, il y a en a qui ont dit : Banamè c’est terminé, qu’on va incarcérer Daagbo et se sont empressés de quitter la mission. Nous nous voyons aujourd’hui ici. Nous sommes là ou pas ? », a-t-elle lancé à l’endroit de ses fidèles.

Parfaite, dieu de Banamè ne supporte visiblement pas les commentaires tendancieux de ses fidèles, selon le site béninois. Elle n’est pas contre les conseils ; mais elle n’est pas prête à accepter des commentaires qui tentent de lui dicter la ligne à suivre. A l’en croire, il n’y a pas plus intelligents qu’elle, c’est donc ce qu’elle dit et fait qui devraient être suivis avec foi et non le contraire. « En toute humilité j’accepte vos conseils, mais ne les prenez pas comme une sorte de leçon à donner à dieu », prévient-elle.

Par ailleurs, elle invite ceux qui pensent qu’elle devrait se soumettre aux lois de la société à se détromper. « dieu n’a pas pris chair pour se soumettre à vos lois…Je suis l’Etat le plus puissant de l’univers… Je descend avec mes lois pour vous les faire comprendre », a-t-elle déclaré sous les applaudissements de ses fidèles. Parfaite, Daagbo, dieu de Banamè compte donc fonctionner comme elle entend, avec ses propres lois, indique le média.

Traduction »