Umalis Group
Home / A la Une / « Biens mal acquis »: 4 ans de prison requis contre Obiang fils

« Biens mal acquis »: 4 ans de prison requis contre Obiang fils

Partagez ceci :

Coup de tonnerre dans le procès de biens mal acquis impliquant le fils du chef d’État Équato-guinéen. A la suite du procès, le ministère public Français a, le 16 décembre requis 4 ans de prison ferme contre Teodorin Obiang.


Me Bourdon a dans son réquisitoire, demandé à la cour d’être ferme. « Donnez un épilogue lumineux à cette saga judiciaire, même si ce n’est qu’un épilogue provisoire, tant Teodorin Obiang utilisera tous les recours d’un État de droit qu’il méprise, jusqu’à la nausée judiciaire » a-t-il déclaré.


Pour ce dernier, il ne s’agit que de justice. « Je ne parle pas seulement pour Transparency International mais pour des millions de citoyens africains victimes de ces pratiques », avait d’après RFI souligné un peu plus tôt Me William Bourdon.


Le vice-président de Guinée équatoriale outre la prison ferme, se retrouve avec 30 millions d’euros d’amende et la confiscation des biens saisis, assorti d’un mandat d’arrêt. Le ministère public dit être écœuré par non seulement « la flopée, le florilège, la fantasia d’éléments à charge » mais aussi par le cynisme de la défense, qui n’avait reculé devant rien pour torpiller la procédure.


La question est de savoir si Obiang fils exécutera cette sentence, lui qui est habitué à un train de vie plus que luxueux. Un train de vie qui a été d’ailleurs à la base de ce procès reconduit en appel.

Teodorin Obiang est, pour rappel, poursuivi pour saisie de biens sociaux, d’abus de confiance, de détournement de fonds publics et de corruption.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »