Accueil / Country / West Africa / Burkina Faso / Burkina Faso : la coupure d’internet, un « mauvais signal » sur le plan démocratique

Burkina Faso : la coupure d’internet, un « mauvais signal » sur le plan démocratique

Partagez ceci :

L’internet mobile a été suspendu pendant huit jours au Burkina Faso. Lors de sa visite officielle dans le pays, la Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme Michelle Bachelet s’est prononcée sur la situation.

L’ancienne présidente de Chili a été reçu par le président burkinabé Roch Marc Christian Kaboré.

« La récente décision d’imposer une fermeture de l’Internet mobile pendant huit jours est malheureuse et envoie un mauvais message. Les coupures d’Internet affectent l’exercice de nombreux droits, dont bien sûr la liberté d’expression, mais aussi les droits des personnes à accéder aux moyens de subsistance, aux ressources éducatives, aux informations sur la santé et bien plus encore », a-t-elle déclaré.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »