Burkina: pour défaut de preuve, les avocats de Gilbert Diendéré demandent l’acquittement

Partagez ceci :

Gilbert Diendéré, le présumé cerveau du coup d’Etat manqué de septembre 2015, demande l’acquittement. Pour défaut de preuve, les avocat de l’ancien putschiste ont demandé lors du dernier jour de son audition devant le tribunal militaire l’acquittement de leur client. 

A son dernier jour de son audience devant le tribunal militaire, les avocats du général Gilbert Diendéré ont plaidé pour l’acquittement.  Ils ont en effet estimé que l’accusation n’a pas réussi à démontrer la culpabilité de leur client.

Maître Matthieu Somé, l’un de ses avocats charge le parquet : « votre rôle est de prouver. Si ce n’est pas fait, il faut l’acquitter ce qui ne veut pas dire que le 16 septembre n’a pas existé ». 

Le général, bien avant de quitter la barre d’audience, a présenté ses condoléances et demandé pardon aux familles des victimes, réitérant ainsi ses regrets.

Pour sa part, maître Prosper Farama, avocat des familles, a estimé que la défense du général « manque de logique ».