Accueil / A la Une / Procès Thomas Sankara : Diendéré aurait-il donné le coup fatal ?

Procès Thomas Sankara : Diendéré aurait-il donné le coup fatal ?

Partagez ceci :

Deuxième jour d’audition du général Gilbert Diendéré ce mercredi 10 novembre alors que c’était le tour des avocats de la partie civile de poser des questions à l’accusé… Mais, le général, proche de Blaise Compaoré, s’est senti littéralement acculé.

Les Maîtres Jean-Patrice Yaméogo, Ambroise Farama, Olivier Badolo, Ferdinand Nzepa, Prosper Farama, Guy Hervé Kam ont essayé à travers des arguments, des hypothèses et des questions de faire cracher la vérité à Gilbert Diendéré.

Ce dernier soutient qu’il était au terrain de sport de l’ENAM au moment de la fusillade, même s’il n’y avait aucun témoin pour confirmer cela.

« Oui c’est bien moi, le général Gilbert Diendéré. Me, vous êtes venus avec des idées arrêtées sur moi. Je ne vais pas assumer ce que je n’ai pas fait même étant militaire comme vous le dites. Vous voulez entendre de ma bouche que c’est Blaise Compaoré qui m’a envoyé. Je dis non, non et non », s’est défendu Gilbert Diendéré face à l’avocat Nzepa Ferdinand selon le faso.net.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »