Accueil / Pays / Afrique Centrale / Cameroun: des manifestants du parti d’opposition MRC arrêtés puis relâchés

Cameroun: des manifestants du parti d’opposition MRC arrêtés puis relâchés

Partagez ceci :

Au Cameroun, les militants du MRC, interpellés ce samedi 27 octobre à Douala, ont été libérés dans la soirée. Le parti de l’opposant Maurice Kamto, arrivé deuxième à la présidentielle du 7 octobre dernier, avait invité ses militants à manifester contre les résultats officiels du scrutin qui ont vu la réélection de Paul Biya.

Toutes les personnes interpellées ont été libérées autour 22h, après une longue procédure d’identification qui a duré quasiment toute la journée de samedi. Leur nombre n’a pas été précisé, mais selon plusieurs sources, elles étaient plusieurs dizaines, au moins une cinquantaine d’après Edith Kah Walla du Cameroon People’s Party.

Parmi les manifestants, il y avait l’avocate Michelle Ndoki qui avait plaidé la cause de Maurice Kamto lors du contentieux postélectoral devant le Conseil constitutionnel. Un journaliste du quotidien Mutations a aussi été interpellé, avant d’être libéré en fin de journée après une forte mobilisation des confrères.

Tous les manifestants qui arboraient le t-shirt sur lequel était inscrit le message « Hold up électoral » ont été sommés de le retirer avant leur libération.

D’autres actions à venir

Cette manifestation était la première d’une série d’actions de protestation annoncée par l’équipe de Maurice Kamto qui conteste la réélection de Paul Biya. L’ancien candidat à la présidentielle du 7 octobre était lui-même absent de Douala, mais son porte-parole a indiqué qu’il se préparait à faire une sortie publique lors de la prochaine manifestation qui devrait se tenir à Yaoundé dans les prochains jours.

RFI




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »