Home / A la Une / Cameroun: dialogue national ouvert ce 30 septembre, tous autour de la table

Cameroun: dialogue national ouvert ce 30 septembre, tous autour de la table

Partagez ceci :

Comme convenu, le peuple camerounais entame le grand dialogue national promis par le président Paul Biya. Débuté ce 30 septembre, le dialogue prendra fin le 04 octobre prochain. Il s’agit de réunir essentiellement les camerounais pour trouver une solution idoine à la crise anglophone.

A l’ouverture du dialogue, des ex-combattants séparatistes sur des ovations nourries se sont prononcés sur la motivation qui était la leur. Kawa Yannick, le porte-parole des ex séparatistes a, d’après journalducameroun, retracé les frustrations qui les ont poussés à prendre les armes.


Ce dernier n’a pas manqué d’indiquer que bon nombre d’entre eux étaient sans emplois malgré des années d’études. A cela s’ajoutait la «marginalisation» de leurs frères d’expression française. Autant de faits qui les ont radicalisés, désormais une histoire ancienne pour eux.


«Nous avons décidé de déposer les armes car nous avons réalisé que nous avons été manipulés», poursuit le porte-parole avant de préciser que le temps est venu pour l’amour, la paix et le retour à la sérénité.

Au total, 1 000 délégués issus des dix régions du pays et de la diaspora  auront durant ces quelques jours à débattre de 8 thématiques retenues par l’exécutif camerounais comme sources de la crise socio-politique qui secoue les deux régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest.


Pour le Chairman du Social Democratic Front (SDF) de John Fru Ndi, ce dialogue doit aller au-delà des beaux discours, l’une des raisons principales pour laquelle, il participe à ce dialogue.


« Je crois que tous ensembles, nous allons trouver des solutions, mais, au-delà des discours et des travaux en salle, il est important de penser à l’implémentation réelles des résolutions qui seront prises ici. La non pratique de la décentralisation est et demeure un véritable problème. Quand on dit le pouvoir au peuple, est ce que cela est réel?


Le SDF prend part à ces débats pour dire que le fédéralisme est important, car, cela donne l’opportunité à chaque région de se développer, de prendre ses responsabilités et, au cours des prochains jours, nous allons contribuer à ce que nous puissions parvenir à ce que cela soit réel», a déclaré John Fru Ndi.


Les camerounais gardent l’espoir de trouver des solutions idoines avant la clôture du dialogue prévu pour le 04 octobre prochain.

Résultat de recherche d'images pour "dialogue national au cameroun"
Traduction »