Carlos Ghosn: la contre-attaque inattendue de l’ancien PDG de Nissan

Partagez ceci :

Il n’a pas dit son dernier mot. Déchu, le magnat de l’automobile Carlos Ghosn refait parler de lui en déposant une plainte contre les constructeurs japonais Nissan et Mitsubishi Motors pour « rupture abusive » de son contrat au sein d’une co-entreprise basée aux Pays-Bas, informe Le HuffPost.

Un rebondissement des plus spectaculaires. Carlos Ghosn, qui dénonce depuis le début de l’affaire un « complot » ourdi par Nissan pour empêcher une intégration plus poussée de l’alliance, a donc décidé de contre-attaquer.

Inculpé à quatre reprises pour d’autres malversations présumées, l’homme d’affaires franco-libano-brésilien, est actuellement assigné à résidence à Tokyo.

Arrêté le 19 novembre 2018, Carlos Ghosn a passé 130 jours en détention, accusé d’abus de confiance aggravé et de fausses déclarations aux autorités pendant son mandat chez Nissan.

Nous y reviendrons !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *