Accueil / A la Une / Centrafrique : sauter le verrou constitutionnel pour un 3ème mandat ?

Centrafrique : sauter le verrou constitutionnel pour un 3ème mandat ?

Partagez ceci :

Le projet de révision de la Constitution passe très mal du côté de l’opposition qui y voit une tentative de casser le verrou constitutionnel afin de permettre au président Archange Touadéra de se présenter pour un troisième mandat.

« C’est juste en République centrafricaine que nous avons mis un verrou pour dire que le chef de l’État peut être élu pour cinq ans et que ce mandat peut être renouvelable une seule fois. Quand vous parcourez les autres pays de la sous-région, vous voyez que cette limitation de mandat n’existe pas » : c’est l’argument avancé par le député Brice Kévin Kakpayen pour justifier un projet de modifications portant sur plusieurs articles de la Constitution.

En réponse, l’ancien Premier ministre, Martin Ziguélé, devenu opposant trouve que l’argument sur les mandats présidentiels illimités pour les autres présidents de la sous-région ne tient pas la route. Il condamne cette tendance à choisir les mauvais exemples.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Traduction »