Accueil / Africa top success / Côte d’Ivoire : affaire de 49 militaires détenus au Mail, l’appel des « Femmes patriotes »

Côte d’Ivoire : affaire de 49 militaires détenus au Mail, l’appel des « Femmes patriotes »

Partagez ceci :

Le Mouvement des Femmes Patriotes de Côte d’Ivoire ne compte pas rester en marge de la mobilisation pour la libération des soldats ivoiriens arrêtés au Mali. Au cours d’une conférence de presse tenue le lundi 29 Août 2022 à Yopougon, dans la capitale Abidjan, Brou Françoise, la présidente du mouvement, supplie les autorités maliennes et ivoiriennes de tout mettre en œuvre pour la libération de ces soldats.

« Nous les femmes patriotes ivoiriennes, lançons un appel au pouvoir de Bamako. Pardon, Yaki, tous les mots de pardon, nous les utilisons aujourd’hui pour demander pardon au pouvoir de Bamako afin que nos compatriotes soient libérés (…) C’est dans cet élan patriotique que nous réitérons l’appel à l’endroit des autorités maliennes et des autorités ivoiriennes de tout mettre en œuvre pour que ces soldats reviennent chez eux sains et saufs », a-t-elle lancé.

Le Mouvement des Femmes Patriotes de Côte d’Ivoire qui croit en la capacité des autorités maliennes à libérer les soldats arrêtés, les invite à penser aux familles desdits militaires très affectées par cette situation, pour que leur libération soit immédiate. Brou Françoise a ensuite salué la sagesse du chef de l’Etat ivoirien, Alassane Ouattara, devant cette situation.

« Je voudrais ici saluer la sagesse de SEM Alassane Ouattara, qui malgré tout ce qui se dit et se fait, a su garder son calme face à cette situation. Merci au président pour les dons qui ont été faits récemment aux différentes familles par rapport à la rentrée scolaire ».

Pour finir, Brou Françoise et les femmes patriotes invitent tous les Ivoiriens et Ivoiriennes (politiques, artistes, sportifs, influenceurs, paysans, fonctionnaires, femmes, jeunes) à l’amour du pays, à la solidarité d’actions, peu importe les appartenances religieuses, politiques, ethniques… pour la libération des militaires. Et que cette situation, loin d’arriver au point d’entacher la relation entre la Cote d’Ivoire et le Mali et mettre les deux peuples peuples dos-à-dos, soit plutôt un mauvais souvenir.

Faut-il le rappeler, c’est le 10 juillet 2022, que 49 militaires des soldats ivoiriens ont été arrêtés à l’aéroport international Modibo Kéita de Bamako, pour présence illégale sur le territoire malien. 

Ils ont été inculpés par la justice malienne pour « tentative d’atteinte à la sûreté de l’Etat ».




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Traduction »