Umalis Group
Home / A la Une / Côte d’Ivoire:une lutte judiciaire désormais engagée entre Ouattara et Soro

Côte d’Ivoire:une lutte judiciaire désormais engagée entre Ouattara et Soro

Partagez ceci :

Un bras de fer judiciaire s’engage désormais entre le président ivoirien, Alassane Ouattara et Guillaume Soro, ancien président de l’assemblée nationale et candidat déclaré à la présidentielle de 2020. Les avocats de ce dernier menacent de contre-attaquer Ouattara en justice.

Après le mandat d’arrêt international émis contre Guillaume Soro, l’arrestation de ses proches et les évènements qui ont suivi, ses avocats Charles Consigny et Robin Binsard veulent porter plainte devant les juridictions internationales pour harcèlement judiciaire.

Dans une note adressée au chef de l’État ivoirien le samedi 11 janvier, ils ont attiré l’attention de ce dernier sur une série de violations dont sont victimes Guillaume Soro et son entourage.

« La procédure initiée au préjudice de Guillaume Soro et ses proches s’inscrit dans un contexte de violations graves, manifestes et insoutenables des droits et libertés fondamentaux, en particulier des droits à la liberté d’opinion, d’expression, de réunion et d’association pacifique, ainsi que du droit d’exercer une activité politique librement. La Côte d’Ivoire s’est pourtant engagée au respect et à la protection de ces mêmes droits, garantis aux articles 19, 20 et 21 de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme, 19, 21, 22 et 25 du Pacte International relatif aux droits civils et politiques, traités dont elle est signataire, ainsi qu’aux articles 19 et 20 de la Constitution ivoirienne », ont-ils signifié.

Par ailleurs, ils invitent Ouattara à mettre fin aux poursuites engagées contre leur client et ses proches, puisqu’il s’agit d’une « violation, pour certains d’entre eux, de leurs immunités parlementaires ou diplomatiques ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »