Accueil / A la Une / Coupe du monde: Djamel Belmadi flingue l’arbitre de la rencontre Algérie-Cameroun
Djamel Belmadi Algérie

Coupe du monde: Djamel Belmadi flingue l’arbitre de la rencontre Algérie-Cameroun

Partagez ceci :

Djamel Belmadi, le sélectionneur de l’Algérie, a du mal à avaler la couleuvre. Plusieurs semaines après l’élimination des Fennecs de la course à la Coupe du Monde 2022, le technicien algérien continue d’accuser de partialité Bakary Gassama, l’arbitre qui a dirigé le match entre la sélection algérienne et le Cameroun.

Éliminée par le Cameroun lors des barrages de la Coupe du Monde Qatar 2022, l’Algérie accuse ouvertement l’arbitre gambien Bakary Gassama d’avoir favorisé les Lions indomptables. Dans une interview accordée à la FAF tv, Djamel Belmadi crie au scandale et parle même de conspiration contre les Fennecs.

«J’ai pas pu rester indifférent en le voyant confortablement assis dans les salons de l’aéroport à boire un café et un millefeuille, j’ai vidé mon sac. Je voulais en découdre avec lui. Gassama est un hagar. On ne laissera plus jamais un arbitre nous voler», a commenté Djamel Belmadi qui révèle avoir rencontré par hasard l’arbitre gambien dans un aéroport.

Celui qui a remporté la CAN 2019 avec l’Algérie assure que son pays ne se laissera plus voler par qui que ce soit.

« On ne laissera plus jamais 2/3 de personnes conspirer contre nous. Aucun arbitre ne viendra mettre à mal tout un pays. Quand j’ai vu cet arbitre assis au salon de l’aéroport le lendemain prendre un café comme si de rien n’était.

J’ai pris l’avion, je l’ai vu en Turquie pour lui dire ce que je pensais. Nous, quand on va en AFRIQUE, on n’a pas les mêmes faveurs. On vole les espoirs de tout un pays et on le laisse comme ça. Je ne dis pas qu’il faut le tuer. Mais on ne va plus accepter ce genre de situation. Inchallah qu’on revive encore de nouvelles émotions positives. Les joueurs, je les félicite, mais on devra faire beaucoup mieux. Tout le monde. Moi, le staff et c’est ce qu’on va faire » , a-t-il poursuivi.

Il y a quelques jours, l’ancien international français, Lilian Thuram, a dénoncé l’attitude de l’Algérie en estimant qu’il était temps de passer à autre chose plutôt que de continuer à « pleurnicher ».




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Traduction »