Home / A la Une / Covid-19 : bloqués à l’extérieur, plus de 30 000 Marocains en colère

Covid-19 : bloqués à l’extérieur, plus de 30 000 Marocains en colère

Partagez ceci :

Plus de 30.000 Marocains sont bloqués à l’extérieur du pays depuis mi-mars alors que les autorités ont instauré le bouclage des frontières afin de faire face à la pandémie de Covid-19. Rabat assure préparer leur rapatriement, sans toutefois avancer de date.

Manal devait rentrer chez elle après un séjour touristique en Indonésie. Après une escale à Istanbul, son vol vers Casablanca a été “annulé par la compagnie aérienne” en raison de la suspension sans préavis de toutes les liaisons, raconte à l’AFP cette ingénieure de 33 ans.

“Je ressens de la colère et un sentiment d’abandon car j’entame mon troisième mois sans savoir quand je pourrais rentrer”, lâche-t-elle. En attendant, elle “loue une chambre en colocation, sans aucune prise en charge par le consulat du Maroc à Istanbul”.

“Nous sommes très déçus par l’amateurisme politique et les déclarations contradictoires”, affirme ce cadre de 34 ans, qui concède “avoir la chance de faire partie des Marocains pris en charge par les consulats”.

Comme eux, 31.800 Marocains, en voyage d’affaires, en séjour touristique ou en visite familiale, vivent cet exil forcé, avec de gros contingents en Espagne, en France et en Turquie.

Face à la pandémie, le royaume a bouclé ses frontières, suspendu tous les vols et déclaré l‘état d’urgence sanitaire, avec un confinement strict renforcé par un couvre-feu nocturne.

Des milliers de touristes bloqués au Maroc ont pu regagner leur pays avec des vols spéciaux vides à l’aller, au grand désarroi de Marocains qui auraient aimé monter à bord pour rentrer chez eux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »