Accueil / A la Une / Crise au Tchad: Niamey dément tout contact avec le FACT

Crise au Tchad: Niamey dément tout contact avec le FACT

Partagez ceci :

La situation au Tchad depuis le décès d’Idriss Déby Itno préoccupe au premier chef les pays du G5 Sahel qui luttent contre le terrorisme. Le Niger, qui propose sa médiation à NDjaména, veut éviter toute embrouille avec son voisin.

Le Niger, un des membres du G5 Sahel, a démenti lundi tout contact entre son président, Mohamed Bazoum, et le chef du Front pour l’alternance et la concorde au Tchad (FACT). Le président Bazoum « est sans doute mobilisé pour aider le Tchad mais pour le moment, il n’a pas eu de contact avec le chef rebelle » Mahamat Mahadi Ali, a indiqué Idrissa Waziri, conseiller en communication du président nigérien.

L’armée tchadienne avait affirmé dimanche que des rebelles du FACT, et notamment leur chef, avaient fui en territoire nigérien. Dans son premier discours à la nation mardi, le chef de la junte militaire au pouvoir Mahamat Idriss Déby a laissé entendre la possibilité d’un dialogue national inclusif. Avec les rebelles du FACT aussi? C’est là que la médiation proposée par Niamey devient intéressante pour le Tchad qui risque de sombrer dans le chaos à l’allure où vont les choses.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »