Accueil / A la Une / Tchad : au moins 30 morts lors des manifestations contre le maintien de Déby fils au pouvoir

Tchad : au moins 30 morts lors des manifestations contre le maintien de Déby fils au pouvoir

Partagez ceci :

Au Tchad, au moins trente personnes sont mortes ce jeudi dans de violents affrontements entre la population et les forces de sécurité. A l’appel de l’opposition, beaucoup de Tchadiens ont manifesté ce matin contre le maintien au pouvoir du général Mahamat Déby Itno.

Selon le porte-parole du gouvernement tchadien, Aziz Mahamat Saleh, le bilan de ces heurts ont fait une « trentaine » de morts dont une « dizaine » dans les rangs des forces de sécurité.

Ces affrontements font suite à la prolongation pour deux ans de la « transition » au Tchad, qui devait s’achever ce jeudi. Mais fin septembre, Mahamat Idriss Déby a finalement été maintenu président jusqu’à des élections libres et démocratiques censées se tenir à l’issue d’une deuxième période de transition et auxquelles M. Déby pourra se présenter. La manifestation avait été interdite par les autorités.

Installé au pouvoir par les militaires en avril 2021 après la mort tragique de son père, le maréchal Idriss Déby Itno, Mahamat Idriss Déby est à la tête d’un comité militaire de transition censé conduire les affaires du pays et céder le pouvoir aux civils ce jeudi 19 octobre. Mais, le mois dernier, le fils du maréchal a été maintenu au pouvoir. Il est même autorisé à se présenter aux élections à venir.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Traduction »