Umalis Group
Home / A la Une / Double investiture au Mali, un grand pas vers la stabilité politique
double investiture
Former Defense Minister and retired Col. Maj. Bah N'Daw, right, is sworn into the office of transitional president, and Col. Assimi Goita, left, head of the junta that staged the Aug. 18 coup, is sworn into the office of transitional vice president, at a ceremony in the capital Bamako, Mali, Friday, Sept. 25, 2020. Mali's transitional president and vice president were sworn into office Friday, more than a month after a coup in the West African nation, as Mali remains under sanctions by the 15-nation West African regional bloc ECOWAS, and amid uncertainty about details of the transition period. (AP Photo)

Double investiture au Mali, un grand pas vers la stabilité politique

Partagez ceci :

L’officier Bah N’Daw et Col Assimi Goïta, ont été ce vendredi 25 septembre investis respectivement président et vice-président de la transition du Mali. Une double investiture qui intervient quelques semaines après le coup d’État qui a renversé l’ex-Chef d’Etat Ibrahim Boubacar Keita.

Pour rappel, Assimi Goïta est le chef de la junte qui a perpétré le coup d’Etat. A la cérémonie, le président de la Guinée-Bissau, Umaro Sissoco Embalo, est le seul chef d’État étranger présent.

Avec cette investiture, la transition politique débute effectivement et est censée durer dix-huit mois le temps de préparer de nouvelles élections.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »