Guinée: l’accès à internet a progressé en 2018

Partagez ceci :

La Guinée fait d’énormes progrès en matière de technologies de l’information et de la communication. Le taux d’accès à internet progresse à 33%, tandis que la pénétration du mobile est de 79%. Un grand constat qui traduit les efforts fournis depuis ces récentes années dans le domaine.

C’est une bonne nouvelle dont se réjouissent les autorités. En 2018, le taux de pénétration d’Internet a enregistré une nette progression pour atteindre 33%. Un progrès considérable contrairement aux chiffres affichés autour de 2010. A l’époque, le pays faisait partie des mauvais élèves avec une situation préoccupante. En 2010, le taux de pénétration de l’Internet était de seulement 0,4%. Pour sa part, le taux de couverture nationale du réseau mobile était de près de 15% avec un taux de pénétration de la téléphonie mobile à 40%.

Une situation inquiétante qui a été corrigée au fur et à mesure. Pour le ministre guinéen des Télécommunications et de l’Economie numérique, Moustapha Mamy Diaby, ce niveau relativement bas avec une qualité d’interconnexion entre les opérateurs était « Très mauvais » et il fallait que les autorités réagissent.

Les efforts des différents acteurs ont permis désormais de franchir des paliers pour mieux rassurer les citoyens. Les données qui ont enregistrées une nette amélioration.

« En 2011, moins de 100 localités du pays étaient couvertes par le réseau 2G. Mais, fin 2018 tous les chefs-lieux de préfectures et sous-préfectures sont couverts par la 2G et 3G. Et sur les 3.753 quartiers et districts répertoriés, 79% sont couverts par au moins un opérateur téléphonie mobile. Au moins, une société par endroit et le taux de pénétration internet est passé de 0,4% en 2010 à 33% en 2018 », explique le ministre Mamy Diaby.

Mais s’il y a un motif de satisfaction, la lutte ne sera pas abandonnée. L’idée c’est de garantir au cours des prochaines années, un accès à internet à tous les citoyens Guinéens, et une meilleure pénétration du téléphone dans tous les coins du pays. Ce faisant, les autorités garantiront également l’éclosion des talents, la pérennité des initiatives des jeunes et une consolidation de l’économie du pays.