Home / A la Une / Le « foufou », un plat qui tue selon un pasteur

Le « foufou », un plat qui tue selon un pasteur

Partagez ceci :

Généralement obtenu à base d’igname bouillie et pilée, ou manioc ou encore de la banane plantain, le foufou (ou foutou) demeure un aliment très prisé en Afrique. Seulement que la consommation de cette pâte, solide ou molle selon le goût du consommateur, constituerait un danger pour les Africains, à en croire le pasteur Mensa Otabil, fondateur de l’église International Central Gospel Church.

Se basant sur le processus qui conduit à l’obtention du plat de foufou, l’homme de Dieu déclare que le « foufou » est entrain de « tuer » peu à peu les Africains.

Pour ce dernier, ce processus est trop stressant et parfois moins hygiénique.

« Une nourriture que vous devez manger vous fait punir comme cela, quel est le sens de toute cette souffrance? Et la chose ennuyeuse est quand vous pilez, la sueur y entrera et sera mélangée dans le mortier, il y a toutes sortes de bactéries dans les coins, c’est un écosystème pour les bactéries, et nous pilons toujours et les gens diront, c’est ce que nous aimons « , dixit le pasteur.

Il ajoute en ces termes: « cela nous tue, parce que vous connaissez les Africains, nous ne savons pas ce qui nous tue, quand cela nous tue, vous dites après que c’est un sorcier, parce que nous n’avons jamais identifié objectivement la cause du problème …..pensez-y ».

« Ce foufou dans ce mortier n’est pas désinfecté, quel impact a-t-il sur nos vies? « , s’interroge le pasteur Mensa Otabil.

Mais dans son argumentaire, un détail semble échapper au pasteur. De nos jours, le foufou s’obtient sans grand effort notamment avec « Foufomix », une machine à piler fabriquée au Togo, respectant ainsi les normes d’hygiène qui s’imposent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »