Accueil / Africa top success / Le Nigeria envisage de suspendre l’exploitation minière pour lutter contre l’insécurité

Le Nigeria envisage de suspendre l’exploitation minière pour lutter contre l’insécurité

Partagez ceci :

Le gouvernement nigérian envisage de suspendre l’exploitation minière dans le pays car elle est utilisée pour financer des attaques qui ont accru l’insécurité, a déclaré le ministre de la Justice.

Une insurrection islamiste dans le nord-est qui couve depuis plus d’une décennie et l’augmentation des enlèvements contre rançon par des gangs armés principalement dans le nord et le nord-ouest sont quelques-unes des menaces à la sécurité auxquelles le Nigeria fait face.

Le gouvernement considère ces actes comme du terrorisme.

Le procureur général et ministre de la Justice, Abubakar Malami, a déclaré aux journalistes après une réunion du Conseil de sécurité nationale qu’il était important de cibler les sources d’argent utilisées pour financer le terrorisme.

« Le gouvernement examine les mesures à prendre en termes d’adressage, de pontage et de blocage des sources de financement associées et en effet … la possibilité ou non de suspendre, pour le moment, les activités minières, est également envisagée par le gouvernement », a-t-il déclaré.

Il n’a pas dit s’il s’agissait d’une exploitation minière légale ou illégale.

Le Nigeria n’est pas une juridiction minière majeure, mais l’extraction illégale d’or a également lieu dans les États du nord-ouest, notamment à Zamfara, Kaduna et au Niger, où sévissent des gangs armés, connus localement sous le nom de bandits.

Malami a déclaré que le gouvernement envisageait également de restreindre éventuellement l’utilisation des motos, largement utilisées par les citoyens et populaires parmi les bandits.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Traduction »