Accueil / Country / West Africa / Senegal / Le Sénégal très préoccupé par l’avenir du gaz naturel

Le Sénégal très préoccupé par l’avenir du gaz naturel

Partagez ceci :

Depuis le début de la guerre en Ukraine, le gaz est devenu une denrée rare et les pays africains souffrent de cette pénurie. Les acteurs étatiques et privés du secteur de l’énergie venant de la Mauritanie, de la Gambie, de la Guinée Bissau, de la Guinée Conakry et du Sénégal se sont retrouvés ce jeudi 1er septembre à Diamniadio autour du thème « l’avenir du gaz naturel ».

C’était dans le cadre de la deuxième édition du sommet sous-régional MSGBC Pétrole, Gaz et énergie alors le gisement de la Grande Tortue qui se situe à la frontière entre le Sénégal et la Mauritanie est sur le point d’être exploité. Les premières tonnes devraient être exploitées vers la fin de l’année 2023 et, ce gisement devra satisfaire les besoins en gaz du marché domestique à partir de 2024.

Même si les 2,5 millions de tonnes annuelles de gaz prévue fin 2023 seront exportés sous forme de gaz naturel liquéfié, le président sénégalais Macky Sall exige cependant qu’une petite quantité soit destinée au marché local pour le « gas to power », autrement dit pour produire de l’électricité localement.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Traduction »