Home / deux / L’internet, un gros « pollueur » silencieux !

L’internet, un gros « pollueur » silencieux !

Partagez ceci :

Envoyer un mail, papoter sur Whatsapp, télécharger une photo sur Facebook, faire une recherche sur Google, visionner une vidéo sur son smartphone…On surfe trop ! Avec nos joujoux high-tech connectés en permanence, le numérique polluerait plus que le transport aérien, à en croire le groupe de réflexion « The Shift Project » dans son rapport publié en juillet dernier. Eh oui, toutes ces activités ont un impact sur l’environnement.

Un véritable web à effet de serre. Voilà qui résume tout. Le réseau internet émet pourtant aujourd’hui 4% des gaz à effet de serre du monde, soit davantage que le transport aérien civil, selon le rapport précité.

« La phase de production des appareils est très gourmande en énergie [électricité, pétrole, etc.] Par exemple, pour un smartphone, 90% des émissions de gaz à effet de serre ont lieu pendant la phase de production« , détaille Maxime Efoui-Hess, chargé de projet sur les questions numériques à The Shift Project et co-auteur de l’étude.

« Il a fallu extraire les matières premières, ça se fait avec des camions dans des mines. Il faut ensuite transformer les matériaux, et ces processus physiques sont gourmands en énergie et en matière première ».

Outre la fabrication des appareils, les centres de données (serveurs et calculateurs qui servent à stocker et transmettre les données) et les infrastructures réseaux (antennes 4G, fibre optique, etc.) sont aussi énergivores.

« On veut avoir accès à nos données à n’importe quel moment, n’importe où dans le monde. Ces centres de données doivent donc être interconnectés et rester accessibles 24 heures sur 24, tous les jours« , explique Maxime Efoui-Hess.

Pour les utilisateurs, des solutions existent pour réduire l’impact sur l’environnement : baisser la résolution des vidéos, désactiver la lecture automatique des vidéos, privilégier le wifi aux réseaux mobiles (qui consomment plus d’énergie).

Afin de comprendre les enjeux, voici avec RFI, une infographie qui détaille les chiffres clés de la pollution numérique.











Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »