Accueil / A la Une / Mali : l’armée française quitte officiellement la base militaire de Ménaka

Mali : l’armée française quitte officiellement la base militaire de Ménaka

Partagez ceci :

Les Forces armées maliennes ont reçu des mains des militaires français ce lundi 13 juin les clés de la base militaire de Ménaka, dans le nord-est du Mali. L’avant-dernière étape du retrait total de la force Barkhane du Mali vient ainsi d’être actée.

La base de Ménaka a été ouverte en 2018 dans la région dite des trois frontières aux confins du Mali, du Niger et du Burkina Faso. Le départ de Ménaka ce lundi « a été conduit en bon ordre, en sécurité et en toute transparence, dans un contexte où la force Barkhane fait face à des attaques informationnelles régulières visant à entacher son action et sa crédibilité », a indiqué l’état-major de l’armée française.

L’armée française quittera pour de bon le Mali « à la fin de l’été » avec le transfert aux FAMa de leur principale emprise de Gao, a promis le porte-parole de l’état-major, le général Pascal Lanni, au cours d’un point presse.

Depuis l’arrivée au Mali de paramilitaires du groupe russe Wagner, les rapports de partenariat militaire entre Bamako et Paris se sont dégradés au fil des mois. Encore quelques semaines et, les neuf ans de présence française ininterrompue au Mali « pour lutter contre les djihadistes » ne seront plus qu’un souvenir.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Traduction »