Home / A la Une / Nigeria: 31 militaires tués dimanche par des jihadistes

Nigeria: 31 militaires tués dimanche par des jihadistes

Partagez ceci :

Au moins 31 militaires ont été tués dimanche 25 avril sur une route du nord-est du Nigeria où des jihadistes liés à l’Etat islamique (EI) ont tendu une embuscade à leur convoi, a-t-on appris ce lundi matin de deux responsables militaires.

Une vingtaine de véhicules de combattants du groupe Etat islamique en Afrique de l’Ouest (Iswap) ont attaqué dimanche vers midi (11 heures GMT) ce convoi militaire dans la localité de Mainok, située dans la périphérie de Maiduguri, la capitale de l’Etat du Borno, épicentre de l’insurrection jihadiste dans le nord-est qui dure depuis plus de dix ans.

«Dans l’embuscade des terroristes, nous avons perdu 31 soldats, dont leur commandant qui était un lieutenant-colonel», a déclaré un officier militaire sous couvert d’anonymat. Ce bilan a été confirmé par un autre responsable militaire cité par RFI.

Le convoi acheminait des armes vers Maiduguri lorsqu’il a été attaqué, a déclaré une deuxième source militaire qui a donné un bilan similaire.

« Les terroristes sont arrivés dans plusieurs camions, dont quatre véhicules blindés et ont engagé le convoi dans une bataille féroce« , a déclaré le second officier.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »