Accueil / A la Une / Cameroun: une trentaine de civils tués par des hommes armes dans la zone anglophone

Cameroun: une trentaine de civils tués par des hommes armes dans la zone anglophone

Partagez ceci :

Vingt-quatre civils ont été tués et une soixantaine blessés dimanche par des séparatistes armés dans le sud-ouest anglophone du Cameroun, en proie à un sanglant conflit.

C’est une information AFP qui cite le maire de la localité. Des séparatistes ont « attaqué avec des armes à feu dimanche le village d’Obonyi II », à 560 km au nord-ouest de Yaoundé, près de la frontière avec le Nigeria, a déclaré Ekwalle Martin, maire de la localité, « le bilan est de 24 morts et au moins 62 blessés ».

« Les séparatistes voulaient que les habitants leur versent chaque mois de l’argent, ils ont refusé et c’est pour cela qu’ils ont attaqué », a poursuivi M. Martin.

L’attaque a été confirmée par un membre de l’administration locale, qui a requis l’anonymat, et qui a évoqué au moins 15 civils tués.

Le Nord-Ouest et le Sud-Ouest sont peuplés principalement par la minorité anglophone du Cameroun, dont une partie s’estime ostracisée par la majorité francophone de ce pays dirigé d’une main de fer depuis près de 40 ans par le président Paul Biya, 89 ans.

Depuis 2017, des groupes séparatistes et l’armée s’affrontent dans un sanglant conflit dont les civils sont souvent les victimes.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Traduction »