Accueil / A la Une / « Nous avons gagné plusieurs CAN sans jamais tricher », Samuel Eto’o en colère

« Nous avons gagné plusieurs CAN sans jamais tricher », Samuel Eto’o en colère

Partagez ceci :

Le nouveau président de la Fédération camerounaise de football (Fecafoot), a rejeté toutes les accusations par rapport aux soupçons de tests Covid truqués à la CAN 2021.

Le Cameroun, pays organisateur de la CAN 2022, qui avait annoncé quatre cas de Cavant le début de la compétition, n’en a déploré aucun depuis l’ouverture du tournoi.

Une situation qui a suscité de nombreuses interrogations chez les autres délégations, perturbées par des cas de Covid,

Au micro de RFI, Samuel Eto’o proteste contre ces allégations :

« Je préfère perdre que de gagner en trichant »

« C’est malsain d’accuser le Cameroun de tricherie en manipulant les tests Covid. L’agence responsable des tests (un laboratoire suisse) est entièrement sous contrôle de la CAF. Elle a été choisie par la CAF. Et le Cameroun a accepté pour rassurer nos partenaires en clubs », déclare Samuel Eto’o, nouveau président de Fédération camerounaise de football, au micro de notre correspondant Joël Wadem.

« Je le répète, C’est malsain de vouloir accuser la Fédération camerounaise de football ou le gouvernement camerounais. Vous me connaissez, j’ai essayé d’être un champion dans les stades. Il faut comprendre que sous mon mandat, je ne pourrais pas défendre une telle pratique. Je suis quelqu’un qui défend l’excellence. Je préfère perdre que de gagner en trichant. Cela n’existe pas dans le football camerounais », appuie l’ancien joueur de Barcelone.

«  Notre staff médical a été remarquable »

« Nous avons gagné plusieurs CAN, dans les stades, sans jamais tricher. Nous sommes médaillés d’or olympique tout de même. Vous croyez que je peux manigancer ça ? Vous pensez que le gouvernement camerounais n’a que cela à faire ? », interroge Samuel Eto’o.

« Le soir du 29 décembre, j’ai reçu le staff technique du Cameroun et j’ai voulu un protocole autour de l’équipe. À l’époque, nous avions huit ou neuf cas. Vous ne vous rendez pas compte, les victoires sont dans les détails. J’ai été athlète de haut niveau, je sais que ce sont les détails qui font les victoires. Notre staff médical a été remarquable. Nous avons contrôlé tous ceux qui entourent l’équipe. Ils sont testés quotidiennement, comme les joueurs. Voilà pourquoi nous n’avons plus de cas. Même les médecins qui contrôlent les joueurs sont contrôlés avant d’accéder à l’équipe. Mon ministre de tutelle est testé avant de voir les joueurs », explique le président de Fédération camerounaise de football. « Nous avons offert au monde une des plus belles CAN. »




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Traduction »