Accueil / A la Une / Fecafoot : pasteur Makosso soutient la candidature de Samuel Eto’o
Makosso

Fecafoot : pasteur Makosso soutient la candidature de Samuel Eto’o

Partagez ceci :

L’annonce de la candidature de Samuel Eto’o pour briguer la présidence de la Fédération Camerounaise de Football (FECAFOOT) continue de susciter diverses réactions. C’est donc le tour du célèbre pasteur et influenceur ivoirien Général Makosso de se prononcer par rapport à cette annonce de candidature.

« Je suis honoré et heureux d’annoncer ma candidature à la présidence de la Fédération camerounaise de football », c’est le principal message qu’a annoncé Samuel Eto’o sur ses réseaux sociaux en début de semaine.

L’ancienne légende du football camerounais et africain souhaite redorer le blason du sport roi dans son pays en dirigeant cette grande et prestigieuse institution qu’est la FECAFOOT.

Un projet que le Général Makosso voit d’un bon œil.

« Si le Cameroun ne donne pas l’avenir de son football à un Monsieur comme Samuel Eto’o, je pense que le Cameroun est dans maudia », a-t-il lancé dans un message relayé par Afrik Mag.

« Au stade ou nous sommes arrivés, je pense qu’il est temps de mettre en lumière ceux-là même qui ont des contacts sur le plan international et qui peuvent apporter quelque chose à leur pays à travers un secteur stratégique comme le football. Le football est aujourd’hui facteur de développement. Il faudrait à la tête de ce football, un homme comme Eto’o qui pourra attirer les investisseurs »,  a-t-il souligné.

« Il faut un homme comme Eto’o qui va réussir à déplacer des entraîneurs de renom, qui pourra parler et convaincre tous ces jeunes binationaux Camerounais qui jouent en Europe, les faire revenir au pays et porter le maillot camerounais », a précisé Camille Makosso.

Un véritable message de soutien à la candidature de Samuel Eto’o qui pourrait résonner dans les têtes des responsables des différents clubs au Cameroun qui vont choisir  le 11 décembre 2021, le prochain président de la FECAFOOT.

Henri AKODO




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »