Home / A la Une / OMS: le financement de la santé au cœur d’une grande rencontre le 9 octobre prochain à Liverpool

OMS: le financement de la santé au cœur d’une grande rencontre le 9 octobre prochain à Liverpool

Partagez ceci :

Que signifient les progrès du financement de la santé pour soutenir la couverture-santé universelle (CSU)? Comment les pays savent‑ils qu’ils sont sur la bonne voie? Quelles stratégies politiques facilitent les progrès ?

Pour répondre à ces interrogations, le département OMS Gouvernance et financement des systèmes de santé organisera un symposium d’une journée sur le financement de la santé pour la CSU le mardi 9 octobre 2018, en marge du cinquième Symposium mondial sur la recherche sur les systèmes de santé à Liverpool.

Cette session sera l’occasion de faire progresser la réflexion et les bases factuelles pour indiquer comment, dans les faits, élaborer et mettre en œuvre des politiques de financement de la santé facilitant les progrès vers la CSU.

D’éminents universitaires, des politiciens et des praticiens se réuniront pour discuter et débattre des cadres récemment élaborés s’intéressant aux aspects à la fois techniques et politiques de la mise en œuvre des politiques qui financent l’extension de la couverture

« Parvenir à une couverture sanitaire universelle en assurant la sécurité financière des patients est fondamental pour atteindre les objectifs sanitaires des Objectifs de développement durable (ODD). La «santé pour tous» doit être le centre de gravité des efforts menés pour atteindre l’ensemble des ODD, car la bonne santé des individus est profitable à leur famille, leur communauté et leur pays. Or, il reste encore beaucoup à faire. Environ 400 millions d’individus dans le monde soit une personne sur 17 n’ont toujours pas accès aux services de santé de base », a déclaré Dr Tedros, Directeur général de l’OMS

Il faut noter que le but de la couverture universelle en matière de santé est de faire en sorte que tous les individus aient accès aux services de santé sans encourir de difficultés financières. Pour cela l’OMS préconise un système de santé solide, efficace et bien géré; des soins à un coût abordable; l’accès aux médicaments et technologies médicales;
des personnels de santé en nombre suffisant, bien formés et motivés.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »