Accueil / A la Une / Ouganda: l’opposant Bobi Wine libéré sous caution

Ouganda: l’opposant Bobi Wine libéré sous caution

Partagez ceci :

Arrêté puis inculpé le 29 avril dernier, le député ougandais Bobi Wine a été libéré ce 02 mai après trois jours de détention. L’information a été relayé par l’AFP qui rapporte que des supporteurs de l’artiste sont aussitôt descendus dans les rues de Kampala, la capitale pour fêter la libération de leur candidat, sous l‘œil vigilant de policiers et soldats lourdement armés.

L’artiste et quatre membres de son entourage, y compris son frère, ont été arrêtés pour un fait datant de 2018, notamment pour avoir organisé en juillet 2018 une manifestation pour dénoncer une taxe contre les médias sociaux.

Pour cette libération, le rival du président Museveni s’est exprimé devant le tribunal par visioconférence, depuis la prison de haute sécurité de Luzira dans laquelle il était détenu.

Une première dans l’histoire du système judiciaire ougandais précise l’AFP.

« Je vous remercie pour l’opportunité qui m’est donnée de m’adresser à la cour. Ce n’est pas nous qui sommes en procès, mais le tribunal. Ma préoccupation c’est la vérité. Ce qui est moralement juste. Si se lever pour ce qui est juste doit me garder en prison, alors qu’il en soit ainsi », a alors déclaré le chanteur, dont la notoriété ne cesse de s’agrandir.

Cette libération conditionnelle n’est qu’une manche remportée pour la bataille qui s’annonce rude jusqu’en 2021 pour la course à la présidentielle.

“Le succès de sa demande de libération conditionnelle est le succès de tous ceux qui ont été confrontés à l’injustice dans ce pays”, a déclaré à l’AFP l’un des avocats du chanteur et opposant, Asuman Basalirwa.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »