Accueil / A la Une / Politique : l’Algérie met fin à ses relations diplomatiques avec le Maroc

Politique : l’Algérie met fin à ses relations diplomatiques avec le Maroc

Partagez ceci :

Nouveau coup de froid entre l’Algérie et le Maroc. Le gouvernement algérien a décidé de rompre toute relation diplomatique avec le Maroc quelques jours après le soutien du royaume sherifien à la motion de l’UA d’octroyer une place d’observateur à Israël au sein de l’institution.

Face à la presse ce mardi, le ministre algérien des affaires étrangères, Ramtane Lamara a lu un communiqué de presse relative à la décision du gouvernement algérien de mettre fin à toutes relations d’ordre diplomatique avec sa nation voisine, le Maroc. 

« L’histoire avait montré que le royaume du Maroc n’a jamais cessé de mener des actions hostiles allant à l’encontre de l’Algérie », a lancé le chef de la diplomatie algérienne. Ce dernier comme le président algérien, Abdelmadjid Tebboune, a ouvertement accusé le Maroc d’avoir été la nation instigatrice du dernier incendie qui a ravagé la grande ville de algérienne de Kabylie.

« Les actes hostiles et incessants perpétrés par le Maroc contre l’Algérie ont nécessité la révision des relations entre le deux pays et l’intensification des contrôles sécuritaires aux frontières ouest », avait déclaré notamment le chef de l’état Abdelmadjid Tebboune suite aux derniers incendies.

Aussi, cette rupture des relations diplomatiques avec le Maroc enclenchée par le gouvernement algérien est la conséquence directe du soutien du  Maroc au projet de l’UA qui prévoit octroyer un poste de membre observateur à Israël au sein de l’institution. Une aberration pour l’Algérie qui fustige la récente normalisation des rapports entre le Maroc et l’Israël.

Henri AKODO




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »