Accueil / Algeria / Jadis « une référence diplomatique », l’Algérie est devenue presque inexistante

Jadis « une référence diplomatique », l’Algérie est devenue presque inexistante

Partagez ceci :

Il y a 60 ans, un 5 juillet 1962, l’Algérie obtenait son indépendance après 132 ans de colonisation et plus de 7 ans de guerre contre la France. Ce pays était alors une référence diplomatique pour certains pays sur le continent africain.

L’Algérie n’a plus aujourd’hui le même aura en Afrique, ayant perdu son prestige de la guerre de libération nationale. Après les 20 années passées par l’ancien président Abdelaziz Bouteflika à la tête du pays, l’Algérie a perdu de sa superbe. Les nombreuses crises internes ont fini d’achever le pays.

L’arrivée au pouvoir du président Abdelmadjid Tebboune, en décembre 2019, a marqué un tournant décisif dans l’histoire politique de l’Algérie. Depuis lors, Alger tente de se refaire une place sur le devant de la scène diplomatique africaine et régionale à travers son implication notamment dans le dossier libyen.

Le chercheur associé à l’Institut de relations internationales et stratégiques (Iris) et spécialiste du Maghreb, Brahim Oumansour, continue de croire que même si l’Algérie a reculé, elle ne demeure pas moins un acteur influent au sein de l’Union africaine et un partenaire important dans le domaine de la sécurité et de la lutte contre le terrorisme.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Traduction »