Accueil / A la Une / RDC: 61 ans après son assassinat, les restes de Patrice Lumumba de retour

RDC: 61 ans après son assassinat, les restes de Patrice Lumumba de retour

Partagez ceci :

Patrice Emery Lumumba est de retour au Congo. 61 ans après sa disparition, la dépouille de l’en-Premier ministre est arrivée ce mercredi 22 juin à Kinshasa. Le cercueil devra ensuite faire le tour de la RDC pendant une dizaine de jours.

C’est probablement l’un des actes politiques les plus forts de la présidence Tshisekedi. Le rapatriement des restes de l’ancien Premier ministre Lumumba est le symbole de la réconciliation du peuple congolais avec son histoire. Une restitution qui intervient seulement quelques jours après la visite du roi belge en RDC.

Ce mercredi donc, frappé à l’effigie de l’ancien premier, l’avion transportant le cercueil contenant une dent de Patrice Lumumba a atterri sur le tarmac de l’aéroport international de Kinshasa-Ndjili.

Au départ du vol mardi à Bruxelles, une centaine de personnes étaient venues rendre hommage à l’ex-Premier ministre.

Après la capitale, la dépouille doit se rendre dans plusieurs localités de la RDC dont Onalua, le village natal de Patrice Lumumba, Shilatembo, où il a été exécuté le 17 janvier 1961, avec deux compagnons d’infortune.

S’en suivra un deuil national de trois jours. Plusieurs personnalités congolaises, africaines et internationales sont attendues à la cérémonie d’hommages officiels à Patrice Lumumba.

Un geste symbolique pour les Congolais

Plus de 60 ans après sa disparition, il ne reste qu’une dent d’un personnage historique aussi important que Patrice Lumumba. Et il n’y a même pas la possibilité de faire des tests ADN pour prouver que c’est bien la sienne. Cependant, ce retour au bercail est un acte symbolique d’une grande importance pour la famille du défunt et pour les Congolais.

« En Afrique centrale, on ne peut pas faire son deuil si on n’a pas de dépouille. (…) Il s’agit d’un deuil familial mais également d’un deuil national. Le retour du reste du corps de Patrice Lumumba sur la terre de ses ancêtres est également important pour la nation. Le Congo est une nation très fracturée actuellement avec les exactions du M23 qui se déroulent dans l’est du pays« , explique à TV5 Monde, Karine Ramondy, historienne, chercheuse à la Sorbonne. Pour elle, « c’est donc un moment particulièrement sensible en RDC. On veut reconstituer autour des pères de la nation, qui ne sont pas très nombreux, un socle national très mis à mal ces derniers temps. »




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Traduction »